Home Rehaussement du financement des organismes communautaires autonomes

Rehaussement du financement des organismes communautaires autonomes

Rehaussement du financement des organismes communautaires autonomes

logo-TROCM

COMMUNIQUÉ DE PRESSE POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

 

 

Monsieur Couillard, tenez parole et prenez des engagements fermes pour le
rehaussement du financement des organismes communautaires autonomes!

St‐Jean‐sur‐Richelieu, le 14 mai 2014 – Il y a un an jour pour jour, l’Assemblée nationale
adoptait, de façon unanime, une motion en faveur du rehaussement du financement
des organismes communautaires autonomes en santé et services sociaux et soulignant
l’apport des organismes d’action communautaire autonome au développement social et
économique du Québec.

Johanne Nasstrom, directrice de la TROC‐M, rappelle que suite à cette motion : « le Parti
Québécois s’était engagé l’automne dernier à rehausser de 162 millions $ sur trois ans le
financement des organismes communautaires autonomes dont 120 millions $ pour les
organismes en santé et services sociaux. Mais le changement de gouvernement fait
craindre le pire aux milliers d’organismes communautaires qui voyaient en la promesse
du PQ un peu d’espoir d’améliorer leurs conditions, et celles de leurs communautés .»

Les organismes communautaires de la Montérégie interpellent donc aujourd’hui le
nouveau gouvernement, plus spécifiquement Philippe Couillard, ainsi que Gaétan
Barrette, afin que rapidement, ils rassurent les organismes communautaires et les
milliers de personnes qui les fréquentent quotidiennement, en prenant des
engagements fermes pour honorer la motion que leur parti a appuyée le 14 mai 2013 à
l’Assemblée nationale et pour minimalement, respecter les engagements du Parti
Québécois quant à l’investissement de 162 millions $ pour les organismes
communautaires.

Les membres de la TROC‐M promettent que des actions suivront si le PLQ ne répond pas
aux demandes des organismes communautaires dans le prochain budget. « Les
organismes communautaires ne lâcheront pas le morceau! C’est de la survie de plusieurs
organismes et du maintien de nombreux services dont il est question! » de dire Joyce
Thibault, membre du conseil d’administration de la TROC‐M et coordonnatrice de la
Maison des Jeunes Le Trait d’Union.

Rappelons qu’au Québec, le mouvement communautaire nourrit, héberge, protège,
soutient, sensibilise, défend des droits et aide des centaines de milliers de québécois et
de québécoises à tous les jours. Investir dans les organismes communautaires, c’est
contribuer à faire du Québec une société plus juste.

– 30 –

Renseignements : Catherine Jetté / TROC‐Montérégie 450‐347‐4110